Bienvenue sur le site du Dr Manola Souvanlasy

Conférence donnée aux laboratoires Motima, 1er décembre 2011.
Conférence donnée au salon du MEDNAT (médecine naturelle), Lausanne, 3 avril 2011.
Conférence donnée au salon de Vivez Nature, porte de Versailles à Paris, 20 mai 2011.

Prévention cancer Malgré les 500 milliards d’euros dépensés dans le monde pour la recherche médicale depuis 10 ans, malgré les progrès de la recherche scientifique dans le combat contre le cancer et une politique de dépistage précoce, le CANCER est devenu une véritable « épidémie mondiale ». Le cancer est essentiellement une maladie du stress de la civilisation industrialisée et d’une mauvaise hygiène de vie. En France, 1 million et demi de personnes sont décédées du cancer durant ces 10 dernières années, 280 000 nouveaux cas sont recensés chaque année. La France a le taux de mortalité le plus élevé en Europe concernant le cancer chez les hommes, elle se situe au 2è rang concernant le cancer chez les femmes. Les cancers en forte progression sont le cancer du POUMON, du SEIN, et de la PROSTATE.

Poème écrit après la naissance de Manométa, avril 1990

Fleur de frangipanierMon cœur de compassion, ce nom s’inscrit dans ta destinée comme une mission. Tu es arrivée par une belle journée d’avril, quand les prunus en fleurs et les mimosas gorgés de sève éclatant de vitalité, loin, très loin de la terre de nos ancêtres, le Laos de la sérénité éternelle, ce pays brodé de lumières. Tu portes en toi le souvenir de Sithandone, « la Province des Quatre Mille Iles », où le Mékong indompté, tumultueux tombe en cascades grandioses, où le parfum des rizières se mêle aux lueurs chatoyantes du crépuscule. Tu descends d’une famille élevée dans la tradition de l’amour du pays et de morale bouddhiste.

Enfant chérie, désirée, tu as cicatrisé les blessures d’une souffrance enfouie. Tu es le symbole de la Réincarnation de la vie après la mort, la mort injuste d’une mère admirée, adorée, dont la vie fut à la fois un exemple et une leçon de courage, de sagesse et de sacrifice, à l’image de la fleur de lotus émergeant de la boue pour s’ouvrir à la lumière.

Extraits du journal shao yang de Ma Fan.

Vivre en paix avec le cancer Dans le monde actuel, la tendance voudrait qu’on traite le cancer de « façon excessive ». Pour bon nombre de patients, le mot cancer évoque systématiquement : la mort, l’intervention chirurgicale, la radiothérapie, la chimiothérapie. Tous ces traitements utilisés pour tuer les cellules cancéreuses, peuvent provoquer un « excès de traitement ». Avant d’appliquer quelque traitement que ce soit, il est impératif de tenir compte de l’état général de son patient et de l’état d’avancement de son cancer. Si le patient est trop faible ou trop âgé, ou si le cancer est trop avancé et métastasé, un traitement trop lourd, peut aggraver son état de souffrance et baisser ipso facto sa qualité de vie. Dans ce cas-là, on pourra envisager une méthode plus douce pour « vivre en paix avec le cancer ».Dans la tradition chinoise on dit

  • Ne pas faire la guerre et la gagner : c’est la meilleure solution
  • Faire la guerre et la gagner : c’est une solution intermédiaire
  • Faire la guerre et la perdre : c’est la pire des solutions

Reins grossesseLes causes de l’infertilité chez l’homme comme chez la femme sont multiples, mais la déficience des Reins reste la cause essentielle. Le Rein est un organe primordial parmi les 5 Organes. Selon le cycle des Cinq Eléments, il correspond à l’élément Eau, à la saison de l’hiver il est la mère du Foie dans le cycle Sheng de l’engendrement de l’énergie. La médecine chinoise définit les Reins comme étant « la racine de la vie, la bougie de la vie » parce qu’ils stockent l’Essence héritée des parents à la conception (Jing inné). Les Reins sont la fondation de toutes les énergies yin et yang du corps, des Cinq Organes et des Six Entrailles.

Qu’est- ce que le Jing ? « L’Essence Jing, c’est la quintessence de l’Énergie »

Pour la médecine chinoise, la quintessence est une forme de mise en réserve d’une énergie vitale qui a été extraite à partir d’une matière première. Cette énergie quintessenciée (Jing Qi) est une énergie vitale mise en réserve dans les Reins. L’idéogramme du mot «Jing » est composé de deux parties.

Poisson Yin YangIl est à portée de la main, ce bonheur que l'on capture au vol comme un papillon. Ces moments de bonheur exquis, unique, éphémère que l'on savoure comme un moment d'éternité, comme les souvenirs de jeunesse.

SOMPHATHAY, ton nom partage ma vie et mon intimité depuis 25 ans, il reflète ta personnalité et sans doute ton destin. Somphathay signifie les « vœux exaucés »

S comme Sagesse, Sérénité, Sourire qui sont le reflet de ta personnalité, calme et posée. Tu as su apaiser mon angoisse et mes tourmentes. Selon l'astrologie chinoise, tu es né sous le signe du Serpent, ce serpent sensuel, sensible et secret, ton sourire et sa charmante petite fossette m'ont séduite

O comme ouverture d'esprit. Tu aimes les voyages, la découverte d'horizons nouveaux, l'évasion au bord du sable fin sous les cocotiers.

Reins grossesseEn médecine chinoise Dans le Classique Interne de l’Empereur Jaune (Huang Di Nei Jing), nous pouvons lire

  • « Quand la fille atteint l’âge de 14 ans, le Tian Gui « l’Eau du Ciel » arrive, le sang dans le Chong Mai est suffisant, le Ren Mai est florissant, alors les menstruations arrivent et elle peut concevoir »
  • « Quand le garçon atteint l’âge de 16 ans, l’énergie des Reins est abondante, la « Rosée du Ciel » arrive, alors l’Essence des Reins est exubérante et circule, l’activité sexuelle peut commencer »
  • Ce texte mentionne « Tian Gui, l’Eau du Ciel » qui correspond au sang menstruel ainsi que « la Rosée du Ciel » qui correspond au sperme. Le sang menstruel et le sperme sont considérés en médecine chinoise comme des « liquides nobles » puisqu’ils proviennent tous les deux de l’Essence-Jing des Reins, qui est la base matérielle du yin, du yang, du Qi (énergie), du sang et des liquides du corps tout entier.